11.9.17

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire...

Dusan Lajovic (85e mondial), Taro Daniel (121e), Leonardo Mayer (59e), Alexandr Dolgopolov (64e), Andrey Rublev (53e), Juan Martin Del Potro (28e) et Kevin Anderson (32e) : non, ce n'est pas les sept premières têtes de série du challenger de Banja Luka qui débute ce lundi, mais bien les adversaires qu'a dû affronter Rafael Nadal pour cueillir son 16ème titre du Grand Chelem. Et encore, le seul ««danger»» de ce tableau, Jean Martin De La Poutre, est arrivé complètement carbonisé face à lui. Bref, ne compte pas sur moi pour féliciter le taureau des Baléares dans ce post, il a juste réalisé l'une des plus belles impostures de l'ère moderne, ni plus ni moins. Mon Dieu que le tennis n'est pas sexy quand il nous offre aussi peu d'émotions.

Bien sûr, ses fans – que je n'invite pas à me lire, ni à me croiser ces prochains jours – me diront que ce n'est pas de sa faute, que les favoris et autres outsiders n'avaient qu'à tenir la route et assuré leur rang. Ils ont probablement raison, comme ils ont raison d'écouter Enrique Iglesias, de passer leurs vacances aux Canaries et d'être supporters du FC Barcelone ou du Real Madrid. Je ne le suis pas et je les emmerde.

Comme tu le sais, cet Abattoir Open était terminé pour moi depuis la vilaine défaite de Rodgeur en quart de finale. J'aurais espéré un exploit de Del Puerco ou Anderson, mais les deux grands pins ont été aussi ridicules et impuissants que Popeye a été solide et efficace. Un monstre froid, à l'image du Nadal de Roland Garros, qui s'est offert ce tournoi sans match référence, sans adversaire, sans panache et donc sans gloire...

Je suis aigri et con ? Oui, et je l'assume. Ce soir je n'ai pas envie de féliciter la Momie, encore moins de l'encenser après son retour en grâce cette saison. Evidemment qu'on le déteste moins que Murray ou Djokobite, évidemment que ce mec est un modèle de fair-play et un bon gars, évidemment que son équipe – son oncle Toni en tête – est très sympa, mais voilà, il est aujourd'hui à 16 titres majeurs et on serait heureux qu'il en reste là. A vrai dire, on préférait largement le Nadal de 2015 et 2016, tu sais, celui qui perdait contre Verdasco au premier tour en Australie ou contre Pouille en huitième de finale de l'US Open. Il criait et transpirait autant, mais faisait clairement moins peur.

Allez, on va quand même se réjouir de cette fin de saison qui pourrait valoir son pesant de cacahuètes si le Maître retrouve ses sensations et son physique. On veut y croire, comme on aimerait croire que cet Abattoir Open ne fut qu'un mauvais rêve.

25 Comments:

At 11 septembre, 2017 01:22, Anonymous Anonyme said...

Petit rappel :

Nombre de tournois du grand chelem gagnés sans affronter de top 4:
Federer : 8
Nadal : 2

 
At 11 septembre, 2017 01:52, Blogger Thierry Fangio said...

Quasiment 2000 pts d'écart maintenant à l'ATP comme à la Race, ça pue grave pour le retour de Rodgeur numéro un mondial !

Roger est saoulant, il veut absolument redevenir numéro un alors il va faire cet été le Canada qu'il n'avait initialement pas prévu, il se blesse là-bas, zappe son tournoi fétiche de Cincinatti qu'il aurait probablement gagné, se ramène blessé à New York pour le résultat que l'on sait et annonce dans la foulée : "J'espère être rétabli pour la Laver Cup".

Mais on s'en fout de ta Laver Cup Rodgeur. T'organiseras tes exhibs pour papys retraités plus tard, c'est pas le moment bordel. Soigne-toi et reviens nous très fort pour la saison indoor. Tu as 2000 points de retard sur la Momie putain. Tu as encore une putain d'occasion de finir numéro un à 36 ans et de battre de nouveaux records, concentre-toi sur l'essentiel : le repos et l'indoor !

 
At 11 septembre, 2017 01:54, Blogger Thierry Fangio said...

Sinon je partage complètement l'avis de Marc sur Rafa ici. Je rajouterai que sans un Rodgeur stratosphérique à Melbourne, le Comanche nous aurait fait un petit Chelem en 2017.

C'est fou car Nadal ne joue pas beaucoup mieux que ces trois dernières années, c'est juste que la concurrence est complètement à la rue cette saison. On voit le résultat putain, c'est dingue !

 
At 11 septembre, 2017 01:59, Anonymous Anonyme said...

C'est vrai que le titre de Roger a Wimbledon était bourré d'émotion au vu de l'adversité ..

 
At 11 septembre, 2017 02:01, Anonymous Bruno de Seynod said...

2017 année parfaite : Rafa et Roger se partagent les 4 tournois du Grand Chelem ... quelle image parfaite ! que rêver de mieux ?
Bon évidemment, pour les fanatiques du suisse qui couinent parce qu'il n'ont pas eu d'émotions ni d'orgasme ce soir, je pense que ça vient du fait qu'il l'ont profond, et on sait que ça fait un peu mal au début mais à force ils sont habitués... donc les petits salopards qui se réjouissaient des déboires de Nadal les 2 années passées, on ne va pas les plaindre, juste se féliciter du résultat de Rafa en espérant qu'il y en ait beaucoup d'autres... bon je vous laisse, le champagne va se réchauffer...

 
At 11 septembre, 2017 07:42, Anonymous Anonyme said...

Le champagne va se réchauffer.. C'est Nadal qui te le paie ? T'es personne, blaireau va.

 
At 11 septembre, 2017 10:04, Anonymous Anonyme said...

Vamos Rafa! Tu as 5 ans de moins que le suisse aux grosses chevilles, tu vas faire péter son record de GC

:D

 
At 11 septembre, 2017 10:12, Anonymous Anonyme said...

Hahaha

 
At 11 septembre, 2017 10:55, Anonymous L''âne de Troinex said...

Je me réveille ce matin avec la gueule de bois. Faut pas me parler, j'ai la haine et les températures automnales n'aident pas.

Si on m'avait dit que Roger gagnerait 2 chelems en 2017, j'aurais signé tout de suite.
Si on m'avait dit que cela coïnciderait avec la résurrection du taureau de Manacor, de son dixième Roland, d'un hold-up à New York et de la place de numéro 1 dans un fauteuil, j'aurais probablement pas signé.
Mais bon, on s'en fout, ça fait 19-16 et force est de constater que Nadal a 4 ans de moins que Roger et donc plus de temps devant lui.

J'accuse Andy Murray d'avoir entraîné la plus grosse farce du siècle tennistique en annonçant son forfait après le tirage au sort alors qu'il était notoirement carbonisé.

J'accuse l'ATP et l'US Open de n'avoir pas réagi à ce forfait. La logique voudrait que les têtes de série soient décalées.

J'accuse Roger de s'être enflammé à l'idée de revenir numéro 1 et d'avoir laissé des forces dans une campagne américaine secondaire pour lui.

J'accuse Djoko d'avoir lâché son tennis, lui le monstre lunaire de 2010-2015, qui a tant fait souffrir Rog et Rafa. On aura besoin de lui en 2018 et après.

Bref, bravo à Rafa qui n'a pas laissé passer sa chance avec un superbe niveau de jeu mais dieu qu'on va transpirer ces prochaines années.

May the force be with us, Roger and Stan !!!



 
At 11 septembre, 2017 11:11, Anonymous Bruno de Seynod said...

" Anonyme a dit...

Le champagne va se réchauffer.. C'est Nadal qui te le paie ? T'es personne, blaireau va."

11 septembre, 2017 07:42

eh non pas de bol, c'est toi qui es en Anonyme, donc c'est toi qui es personne, grosse erreur ... du coup c'est qui le blaireau, hmmmm ? pour ta signature essaie "blaireau anonyme" la prochaine fois ...

holala qu'est ce qu'on s'est mis hier soir pffff

 
At 11 septembre, 2017 17:17, Blogger Patrick de Montmollin said...

Hingis et ses deux grands chelems en deux jours ça me console un peu, tout comme l'optimisme de Rodgeur pour la fin de l'année.

 
At 11 septembre, 2017 20:52, Anonymous Anonyme said...

Au premier anonyme qui nous livre le nombre de GC gagnés par Federer et Nadal sans affronter de top 4 (8-2 soi disant), c'est en contradiction avec l'intéressant article ci-dessous (à mettre à jour avec l'US Open) :

https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Wimbledon-2017-le-grand-chelem-le-plus-facile-de-roger-federer/818953

J'ai pas vérifié, mais il semblerait donc que ce soit plutôt 5-3, donc moins pertinent...

Et il y a quand même une nuance entre ne pas affronter de top 4, et ne pas affronter de top 27 (le cas de cet US Open)...

Mais c'est vrai que Federer a parfois eu des tableaux "faciles" aussi, l'article est intéressant sur ce point.

 
At 11 septembre, 2017 20:54, Anonymous Anonyme said...

5-2 pardon :)

 
At 11 septembre, 2017 21:04, Anonymous Anonyme said...

La saison 2017 des GC s'est donc achevée avec une nouvelle promenade de santé de Nadal, et m'apparaît ce contraste : mis à part l'AO, l'ampleur/la portée des exploits réalisés par Federer et Nadal ont été inversement proportionnels à l'intérêt/l'intensité des tournois, ce qui a un côté frustrant. Dommage.

-Le 15e et le 16e de Nadal, qui laisse ainsi Sampras derrière lui, la Decima à RG, ... Tout ça demandait mieux que les piètres tournois dont ceci est l'aboutissement

-Le 8e Wimbledon de Roger, le 19e (qui laisse donc entrevoir l'espoir d'atteindre les 20 (!) -dingue- qui sait, s'il arrive bien préparé à Wimbledon 2018, le rêve est permis...) n'a pas été non plus le palpitant des tournois (même si je me souviendrai de Muller-Nadal...)

Heureusement que l'AO nous a fait vibrer comme jamais, et dieu merci, que ce soit Fed qui l'ai gagné !

 
At 12 septembre, 2017 01:35, Anonymous Bruno de Seynod said...

Bon... ils ont l'ardente obligation de s'efforcer de gagner, mais pas encore celle de se fabriquer une concurrence plus forte si celle-ci est aux abonnés absents, non ?
... faudrait peut-être arrêter de pousser mémé dans les orties, là...
Donc Nadal gagne son 3ème US Open, avec une "facilité" qui lui est reprochée par des chochottes qui voient ça en se touchant depuis leur canapé ... pour rappel, les 3 précédentes finales qu'il a jouées sur ce tournoi, à savoir 2010, 2011, 2013, l'ont été contre Djokovic ... donc encore une fois arrêtez vos conneries ... le mec, si sur 4 finales, il y en a une où les autres concurrents ont rien branlé, tant mieux pour lui ! et tant pis pour eux ! et merde à ceux à qui ça plait pas... c'est rentré là ?? de toute façon l'histoire ne retiendra pas ces chicayas de gonzesses ... à bon entendeur, salut !

 
At 12 septembre, 2017 07:40, Anonymous Anonyme said...

Concernant les GC sans affronter de top 4, j'ai voulu faire le malin et je me suis évidemment lamentablement planté, Federer est bien à 8. J'ai fait l'amalgame top 4/top 5, la honte.

Mille excuses.

 
At 13 septembre, 2017 07:00, Anonymous Larissa said...

Et dis donc Marc, sois un petit chouia honnête, si Federer avait été à la place de Nadal tu aurais fait un article dithyrambique dont tu as le secret en insistant sur le 4ème petit chelem et la place de n°1 retrouvée... avec la manière. Quand Federer a vaincu très facilement un joueur blessé à Wimbledon, tu avais surtout souligné qu'il marchait sur l'eau (ce qui est d'ailleurs vrai puisqu'à l'instar de Rafa à Roland), il n'a perdu aucun set. Si on est honnête aussi on peut dire que lors de ses 16 victoires de Grand Chelem, Nadal a pratiquement toujours affronté des cadors. Les adversaires "de moindre mesure" on peut les compter sur les doigts de la main.

Résumons : Roland Garros 2005 : Puerta
Wimbledon 2010 : Berdych
Roland Garros 2013 : Ferrer
US Open 2017 : Anderson

Pour le reste : Roland Garros 2006 2007 2008 2011 : Federer
Roland Garros 2010 : Soderling (je le mets dans cette catégorie car tout de même revanche de 2009)
Roland Garros 2012-2014 Djokovic ; Roland Garros 2017 : Stan Wawrinka
Wimbledon 2008 : Federer
Us Open 2010 et 2013 : Djokovic

Si on regarde les victoires sur le papier : ouaouhhhh,

 
At 13 septembre, 2017 12:05, Anonymous Bruno de Seynod said...

Bien vu Larissa .... pour être complet il faudrait faire le même bilan avec les victoires de Federer !
En même temps ce blog ne cherche pas à être un modèle d'objectivité, au final c'est souvent plutôt un thermomètre du chauvinisme suisse... mais en général écrit par l'auteur dans un grand style humoristique et truculent ... donc on aime et on rigole bien...
C'est juste que cette fois-ci le style et l'humour ne sont pas trop au rendez-vous, sans doute du fait d'un niveau de frustration particulièrement élevé, voire d'une inquiétude du "retour de la Momie" ... En effet les trous dans la Matrice de l'Emmental sont entrés dans une distorsion temporelle aléatoire et ont commencé à se dilater de façon incontrôlable ... ce qui laisse craindre que le "Maître" ne se fasse un jour dépasser par la Créature des Baléares... Horreur !

 
At 13 septembre, 2017 23:27, Blogger Patrick de Montmollin said...

😂 😂 😂

 
At 13 septembre, 2017 23:36, Blogger Thierry Fangio said...

Nadal a 31 ans passés, il reste à 3 longueur de Federer et il est encore aujourd'hui impossible d'écrire la suite ! J'ai moi-même cru la Momie finie après RG 2014. Il ne mettait plus un pied devant l'autre, jouait moins bien et ne gagnait plus le moindre gros tournoi.

Je pense avec du recul que Nadal n'y arrivait plus aussi à l'époque car il y avait deux mecs injouables se nommant Djokovic et Murray. Ces mecs-là ont beau être des champions, des machines, il reste avant tout des humains. Quand ils sentent leurs adversaires vraiment supérieurs, il en font inconsciemment un tout petit moins, se font de légères blessures, perdent un peu de motivation.

Dès lors que leurs adversaires baissent un minimum, ils reprennent momentanément la confiance et se mettent alors subitement à augmenter leur niveau sans explication rationnelle. C'est ce qu'on appelle les vases communicants. Tu es loin de l'autre, tu fais moins d'effort. Tu te sens très proche, tu décuples d'effort pour lui passer devant.

On fait tout un flan sur cette saison 2017 avec Nadal et Federer. OK ils ont fait une année incroyable mais ont-il vraiment mieux joué que les années précédentes ? Je n'en suis pas si sûr. C'est juste une histoire de concurrence absente ou morte. Aujourd'hui, c'est moins compliqué pour Roger de gagner un Majeur qu'il y a six ans lorsqu'il était au sommet de sa forme à 30 berges car il devait composer à l'époque avec Nadal, Djoko et Murray au top.

Le tennis redistribue perpétuellement les cartes. Le prochain Majeur est dans six mois. Un mec se met à exploser subitement et à démonter tout le monde (je pense comme ça à Alex Zverev, lui il va gagner une dizaine de GC le jour où il va le décider...), Nadal et Federer seront en retrait.

La concurrence ne revient pas de sitôt, il n'est pas impossible de voir Rodgeur continuer à gagner et même jusqu'à 40 ans.

Bien comprendre cette saison 2017, c'est la lire en prenant compte de la chute soudaine et inexplicable de Djoko et Murray. Ces deux-là seraient restés au top, on ne serait pas à 19-16 aujourd'hui, c'est sûr et certain !

 
At 14 septembre, 2017 07:05, Anonymous Larissa said...

Coucou Bruno, je connais bien le blog de Marc, et évidemment que ce n'est pas un modèle d'objectivité. Mais quand on y va il annonce la couleur, donc on sait à quoi s'attendre, d'autant que souvent ses articles m'amusent beaucoup même si comme tu le dis la frustration était au rendez-vous.

Tu voulais la même chose côté Federer ? Si tu veux je peux aussi faire un petit topo des 19 adversaires.

Wimbledon 2003 : Philipoussis
Wimbledon 2004-2005-2009 : Roddick
Wimbledon 2006-2007 : Nadal
Wimbledon 2012 : Murray
Wimbledon 2017 : Cilic

Australie 2004 : Safin
Australie 2006 : Bagdatis
Australie 2007 : Gonzales
Australie 2010 : Murray
Australie 2017 : Nadal

Us open 2004 : Hewitt
Us open 2005 : Agassi
Us open 2006 : Roddick
Us open 2007 : Djokovic
Us open 2008 : Murray

Roland Garros 2009 : Soderling

PS : pour Nadal j'avais oublié l'Australian Open 2009 contre Federer

 
At 15 septembre, 2017 10:36, Anonymous Anonyme said...

"Bruno de Seynod

holala qu'est ce qu'on s'est mis hier soir pffff"

-Ah ouais, il t'a fait jouir au moins?

 
At 15 septembre, 2017 23:52, Anonymous Anonyme said...

Les commentaires des fans de Nadal qui viennent faire ch... le monde sur un site ouvertement consacré à la "gloire" de Federer sont fidèles à leur image, celle de gens agressifs et négatifs qui ne prennent leur pied qu'en bavant sur les autres. Quel besoin de venir nous emmerder ici ?

 
At 17 septembre, 2017 07:23, Anonymous Anonyme said...

Avant d'être des fans de Nadal ou Federer, nous sommes des fans de tennis non ? Alors quel est l'intérêt de toutes ces guéguerres puériles ? Ce que nous souhaitons , c'est de voir du beau tennis ! Alors certes , nous préférons le style de l'un ou de l'autre , le caractère de l'un ou de l'autre , mais ce qui nous réunit avant tout , c'est le tennis ! Nadal et Federer ont des styles opposés et c'est ce qui en fait une des rivalités les plus enthousiasmantes de l'histoire du tennis . Il ne s'agit pas de savoir qui est le meilleur , ce sont 2 joueurs différents , point barre ! On ne pourra jamais les départager . Chacun marquera l'histoire de ce sport à sa manière et à la fin de leur carrière , ils auront leurs propres records . Il est vain de vouloir les comparer avec des statistiques qui ne veulent rien dire . C'est comme les chiffres du chômage , on leur fait dire ce qu'on veut ! Qui a gagné le plus de GC ? Qui est resté le plus longtemps no1 mondial ? Qui a gagné le plus de Masters ? Qui a battu le plus de top5 en GC ?
Qui a le plus de raquettes ? Ça ne veut rien dire et de toute façon , peu importe , profitons-en tant qu'ils sont sur le circuit , après ils vont bien nous manquer ! Ce blog est là pour nous faire sourire , alors sourions !

 
At 17 septembre, 2017 22:25, Blogger Patrick de Montmollin said...

Bravo Marco Chiudinelli et l'équipe suisse de Coupe Davis !

 

Enregistrer un commentaire

<< Home