26.11.17

Le sacre d'une génération de losers

Voilà voilà, les Français ont donc remporté leur dixième Saladier d'Argent ce dimanche, après une attente de 16 ans marquée par des échecs à répétition, des crises internes pathétiques et quelques finales traumatisantes, dont celle de 2014 contre Unser Nati. En cette édition boudée par les principaux ténors du circuit, la bande à Noah a su profiter d'un tableau extrêmement clément avant de battre la Belgique, pardon, avant de perdre contre David Goffin mais de battre cette pâle équipe de Belgique. Soyons honnêtes, à part le dernier finaliste du Masters, cette formation belge ne voulait pas dire grand-chose, à commencer par un Darcis aussi crédible que l'équipe de ski alpin de son pays... Le capitaine des diables rouges pourra d'ailleurs regretter longtemps de n'avoir pas aligné Goffin en double : vu la forme et la confiance du gaillard, il aurait certainement pu ramener ce point décisif.  

Tu le sais, j'adore la Coupe Davis et ne peux qu'apprécier ces images de liesse des tennismen français. Et, même si j'aime bien allumer nos voisins tricolores, il faut reconnaître que c'est un des pays qui vénère le plus cette compétition mythique, et rien que pour ça, respect à eux et fêtez bien les mecs ! Et qu'ils fêtent pendant une semaine, un mois, une année même... Parce qu'autant dire que cette Coupe Davis, ça restera pour les Tsonga, Gasquet, Simon, Herbert, Pouille, Mahut, Chardy et autre Benneteau comme LE titre de leur carrière. Le seul et unique titre qui compte, ni plus ni moins. Certes, Lucas Pouille est jeune et a encore quelques belles années devant lui, mais pour le reste de cette génération de losers, ils ne peuvent pas rêver d'un plus beau trophée !

Une génération de losers, oui, qui n'aura rien montré en Grand Chelem depuis tant d'années, qui aura été incapable de s'installer durablement dans le Top 10 et qui aura dû attendre l'une des éditions les plus faibles de la Coupe Davis pour soulever enfin ce Saladier d'Argent. Et au dessus de cette bande de joueurs de seconde zone, trône en héros un certain Yannick Noah... Le grand gourou des Bleus, que j'avais eu plaisir à allumer en février après notre victoire en Fed Cup, a donc réussi son pari et gagne sa troisième finale de Coupe Davis sur trois, avec toujours ce brin de chance et la gueule grande ouverte. 

Je ne sais pas si les joueurs apprécient vraiment ce docteur ès théories, s'ils l'écoutent aux changements de côté, s'ils n'ont pas envie de lui foutre des baffes quand il se met à pleurer ou à s'exciter sur son banc de capitaine, mais comme on dit, il n'y a que le résultat qui compte et aujourd'hui, force est de constater que l'auteur de Saga Africa a fait les bons choix durant cette campagne. Notamment en faisant revenir Tsonga pour la demi-finale, en optant pour la bonne équipe de double samedi et en décidant d'aligner Pouille lors du cinquième match. Mais ne compte pas sur moi pour encenser ce mec dont le melon est aussi gros que celui de Bernard Nicod et Marc Bonnant réunis...

Bref, cette finale – à l'image de cette édition 2017 – ne restera pas dans les annales. Mis à part le double samedi, on est clairement resté sur notre faim avec des matches à sens unique dénué de tout suspense, la faute à un Goffin trop fort et à un Darcis trop faible. Mais ce fut tout de même beau de voir 27'000 personnes dans ce stade Pierre-Mauroy trois jours durant, de contempler la niaque des (très) nombreux supporters belges et de se dire, une fois de plus, que cette Coupe Davis est décidément unique. Et qu'il faut vraiment être très con pour vouloir modifier sa formule. Allez, bravo quand même aux Bleus et à l'année prochaine les amis !

21 Comments:

At 26 novembre, 2017 22:44, Blogger Patrick de Montmollin said...

Je n'aime pas critiquer normalement, mais là Tsonga j'ai trouvé son comportement LAMENTABLE 😱😱😱😱😱

 
At 27 novembre, 2017 00:45, Anonymous Anonyme said...

Tsonga a pourtant été cent fois lamentable cette année qu'il y a trois ans au même endroit contre les Suisses...

 
At 27 novembre, 2017 01:33, Anonymous Trop-d'la-Balle said...

À l'heure qu'il est, font moins les malins les joueurs français! Gagner pour se taper après la chorégraphie de Saga Africa et un concert de Noah toute la nuit, ça valait vraiment pas le coup!
Même les joueurs français ne méritent pas ça!☺

 
At 27 novembre, 2017 02:21, Anonymous Anonyme said...

Génération de losers ben tiens et donc il faut en conclure qu'avec la génération de morfales qui bouffent tout depuis plus de 10 ans (quinté gagnant plus Delpo et Cilic bien isolés) TOUS les autres joueurs sont donc des minables pas foutus de gagner ta valeur étalon qu'est un GC...
Merci pour eux et pour le tennis que tu proposes.

 
At 27 novembre, 2017 09:11, Blogger Patrick de Montmollin said...

J'ai bien aimé la réaction de Noah et je suis content pour les joueurs français et la France.
Goffin et la Belgique auraient aussi mérité.
J'ai été triste pour Mahut qui n'a pas pu disputer le double...

 
At 27 novembre, 2017 09:51, Blogger G Thrl said...

Clairement, Marc, le double était le seul beau match.

D'ailleurs big up au Pierrot Herbert, un jeu tout en prise de risques, en interruptions à la volée, j'adore. Lui, il est parti pour devenir le pilier de l'équipe de France pour quelques années.

C'est cruel pour les Belges, parce que Goffin a été irréprochable, que Darcis a été pendant des années un héros en coupe davis et que la il a pris deux énormes fessées indignes et humiliantes.

Cependant il faut admirer l'amour des français pour la compétition, qui n'a jamais faibli. Il y a toujours là bas de bons joueurs qui sont super chauds pour la gagner. Alors que bon, en suisse, Stan et Fed, maintenant qu'ils l'ont gagnée une fois, ils n'en ont, comment dire... ben plus ou moins rien à péter, quoi.

 
At 27 novembre, 2017 15:43, Anonymous Anonyme said...

Il faut arrêter l'hypocrisie, si les Français montrent leur amour pour la Coupe Davis, c'est parce que c'est la seule grande compétition qu'ils peuvent gagner. Et encore, quand tous les cadors sont blessés. S'ils étaient capables de gagner d'autres tournois majeurs, ils ne joueraient pas la CD tous les ans.Stan et Fed qui eux sont de grands champions privilégient leur carrière personnelle, c'est normal! De plus, mettre dans le calendrier la CD chaque année n'a aucun sens. Et pourquoi pas une coupe du monde de foot annuelle pendant qu'on y est! De plus en plus de champions boycottent cette compétition; il est temps de se poser des questions! Par contre, un Français me semble avoir les armes de gagner un GC, c'est Pouille.À lui de prouver maintenant que la génération losers est révolue et de gagner un titre du GC. Depuis 1983 et un certain Noah, il serait temps...

 
At 27 novembre, 2017 16:18, Anonymous Anonyme said...

La Coupe Davis est en danger comme tout le monde le dit. Il faut la réformer. Soit on la laisse sur le format actuel en la jouant tous les deux voire quatre ans, soit on fait une ou deux semaines en fin d'année comme Djoko le préconise en mode Coupe du Monde intense. Personnellement, la laisser comme elle est en la jouant seulement tous les quatre ans me paraît être un bon compromis. Les Jeux Olympiques se jouent tous les quatre ans et ca n'intéresse même pas tous les tennismen. Alors une Coupe Davis tous les ans, c'est une aberration. Surtout quand on sait qu'elle ne rapporte aucun point ATP. En tout cas, cette génération de losers à enfin remporté un trophée majeur, même contre une opposition au rabais pendant un an. Finalement, peu importe la manière, ils ont quand même fini par le faire. Le fait que ca soit Pouille et non un des quatre "Mousquetaires" qui donne le point décisif est un symbole fort. Après il faut nuancer avec le terme loser aussi. Les mecs n'ont jamais pu monter plus haut parce que devant il y avait des monstres plus fort qu'eux. Ils ont eu le mérite de continuer à jouer la Davis à fond et ils sont aujourd'hui récompensés. Le seul guignol qui n'a même pas réussi à être sur la photo est Gaël Monfils. Même ses potes Tsonga, Gasquet et Simon ont réussi à être là à un moment quand lui n'a pas été foutu de faire un match de l'année. Pauvre Gaël. Sinon je suis français pour info, meme si cela ne se voit pas trop, et je peux vous assurer vous Suisses que chez nous c'est développé ces dernières années une véritable culture de la loose comme dit si bien Noah. Cela n'est pas propre au tennis, Mais au sport et à la société en général. Sortir de cette spirale négative était vraiment difficile et finalement seul Noah a réussi à le faire, certes avec les circonstances favorables que l'on sait. Il n'y a rien de pire que d'entendre tous les matins des journaleux, des pseudo-spécialistes vous radoter que vous êtes des merdes et que vous gagnerez jamais rien, même pas cette Davis au rabais. La France est un pays de jaloux, de frustrés, et finalement mettre fin à toute cette ambiance pesante fait un putain de bien fou. Il n'y a rien de pire que d'être sans cesse critiquer dans son propre pays.

Fangio

Fangio

 
At 27 novembre, 2017 16:52, Anonymous Anonyme said...

Oups!Faut que je change un mot! Je voulais dire "avoir les armes POUR gagner un GC et pas les armes DE gagner un GC! Mais je ne change pas d'avis pour autant!:)

 
At 27 novembre, 2017 17:17, Blogger Christophe Denise said...

Les vrais losers sont ceux qui ne sont pas capable de convaincre leurs meilleurs joueurs de régulièrement défendre les couleurs de leus pays à la Coupe Davis.

Les vrais losers sont ceux qui ont oublié ce que le mot "équipe" veut dire, et qui s'engoncent dans un individualisme feutré qui se satisfait des performances exceptionnelles d'un ou deux joueurs hors norme, certes, mais qui ne se sentent pas suffisamment (mettre ici la nationalité du pays de losers) afin de représenter leur pays .

Les vrais losers sont ceux qui chouinent de voir d'autres gagner à la place de leurs champions "bien meilleurs". Mais est-ce bien "leurs" champions, si ces derniers refusent de jouer la Coupe Davis pour leur pays ?

D'un vrai winner


Amicalement.

 
At 27 novembre, 2017 17:52, Anonymous Anonyme said...

Ce ne sont peut-être pas "leurs"champions mais "des"champions! Ces champions justement ont compris l'absurdité de jouer une Coupe Davis CHAQUE année qui plus est TOUTE l'année avec un calendrier déjà très chargé! Des joueurs comme Fed ou Djoko l'ont bien compris et donnent priorité aux titres individuels. Ce n'est pas qu'ils n'aiment pas la Coupe Davis mais même si ce sont de grands champions, ils n'en sont pas moins humains et rajouter cette compétition chaque année n'est pas compatible avec les dates des autres tournois! Le jour
où la Coupe Davis se fera tous les 3 ou 4 ans et sur une plus courte période, alors là, les choses pourront changer et tous les cadors seront de nouveau présents à ce grand rendez-vous!

 
At 28 novembre, 2017 11:56, Blogger G Thrl said...

En plus, Djokovic a joué cette année (avant de mettre fin à sa saison),
Murray aussi, il a même défendu son équipe à 200% en 2016, jouant l'un des matchs de l'année contre DelPotro alors qu'il avait déjà gagné la coupe davis.

Même Nadal est allé jouer en 2015 un match de maintien en seconde division contre le Danemark. Un match complètement obscur. Zéro prestige. Pourtant, cette coupe, il l'a déjà gagnée un paquet de fois et l'équipe d'espagne n'a pas besoin de lui vu la profondeur de son banc. Mais il y est quand même allé.

En fait, les seuls champions à l'avoir complètement dédaignée suite à leur victoire, ce sont Fed et Stan.

 
At 28 novembre, 2017 15:06, Blogger Thierry Fangio said...

Voilà mon opinion générale sur cette victoire de la France en Coupe Davis. Merci et à l'année prochaine.

http://thierry-bientz.over-blog.fr/2017/11/seize-ans-apres.html

 
At 05 décembre, 2017 16:55, Anonymous Anonyme said...

le 1er set entre Tsonga et Goffin était de toute beauté sauf votre respect grand maître. Un génération de losers ? si ne pas gagner un grand chelem signifie être un loser il y en a un gros paquet dans les tennismen pro , je n'oserai citer les nombreux top 10 comme ferrer, Berdych , nishikori trop souvent placés mais jamais gagnants dans les phases finales de majeurs.
Les français ont eu le mérite de se mobiliser pour la coupe davis, on a vu quoi ? que la meilleure équipe a gagné de par son homogénéité à défaut d'avoir un joueur en feu comme Goffin. On a vu aussi que rappeler Noah Monsieur Baraka a été une merveilleuse idée.

 
At 25 décembre, 2017 01:26, Anonymous Anonyme said...

Marion, Marion, Marion Bartoli !!!

 
At 06 janvier, 2018 21:51, Blogger Patrick de Montmollin said...

Et une seconde Hopman Cup !

 
At 08 janvier, 2018 14:02, Anonymous debouchage canalisation aubervilliers said...

j'avais le plaisir de visiter le blog.

 
At 11 janvier, 2018 18:19, Blogger Thierry Fangio said...

Andy Murray s'est fait opérer de la hanche il y a trois jours en Australie. Ce salopard des Highlands s'était quand même inscrit dans le tableau de l'Open d'Australie... jusqu'à ce que son entourage ne lui dise : "Andy, tu n'es plus deuxième mondial, mais 19ème mondial. Tu ne peux plus chambouler un tableau comme tu l'avais brillamment fait à New York il y a quatre mois. Donc désinscris-toi de Melbourne, tu ne peux plus mettre Federer et Nadal du même côté". Andy Murray à son équipe : "Ah bon, comment c'est possible que j'ai perdu 17 places en quatre mois ?" Son équipe : "Bah t'as pas joué en match depuis Wimbledon Andy donc tu recules au classement. Je vais te faire un autre scoop Andy. Dans six mois, tu n'as plus de classement..."

Sale blaireau Murray !

 
At 12 janvier, 2018 14:35, Blogger G Thrl said...

N'empêche, la dernière fois que Murray a joué un match, il était...
Premier mondial !

Si si je vous assure qu'il l'a été à un moment.

 
At 13 janvier, 2018 16:50, Blogger Patrick de Montmollin said...

😂

 
At 15 janvier, 2018 12:51, Anonymous Anonyme said...

Ça y est ,c'est reparti pour un tour. Nadal lancé comme un bulldozer à l'OA ! Il a laminé Estrella Burgos 6-1 6-1 6-1. Des nouvelles de son genou ? Il va très bien merci ! Elle est où la relève ? Elle est où ?

 

Enregistrer un commentaire

<< Home