13.2.17

Dans ta (grande) gueule, Yannick Noah

Cher Yannick, tu as été un très bon joueur et un show-man exceptionnel. Tu es le dernier Français vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem, et le resteras certainement de notre vivant. Tu as aussi été un capitaine hors norme, avec trois sacres à la clé, en particulier le mythique (oui oui, il était mythique) triomphe des Bleus contre les Etats-Unis en 1991. Je n’évoquerai pas ta carrière «musicale» ni tes penchants politiques, on est ici pour parler de tennis (sache quand même que je n’aime ni le chanteur ni le gaucho opportuniste que tu es).

Bref, je t’aimais bien Yannick. Mais voilà, depuis ton retour sur le banc de capitaine, tu étales au grand jour trois des nombreuses tares du tennis français : échecs, frustration et connerie. Echec l’année passée avec l’équipe masculine, échec ce week-end avec l’équipe de Fed Cup. Le constat est implacable, tu n’es plus magique Yannick : tes mots ne font plus mouche, tu n’es plus capable de transcender tes troupes, tes lunettes t’ont rendu arrogant, tu es devenu un aigri, un has-been, un loser. Et qui dit défaite dit frustration…

C’est ainsi que tu n’as pas hésité à attaquer les deux légendes du tennis helvétique cette semaine. «Je regrette que Roger et Stan, entre autres, ne jouent plus la Coupe Davis, c’est égoïste», «franchement, ça aurait été beau que la Suisse ait cinq Saladiers d’Argent sur son palmarès...». Voici quelques inepties que tu as balancé cette semaine alors qu’il aurait été tellement plus simple de te taire. Quand on est con…

Bien sûr, j’adore la Coupe Davis et suis d’accord que les grands joueurs doivent la disputer. Mais bon, à partir du moment où ils l’ont gagné comme Federer, Nadal, Djokovic, Murray ou autre Wawrinka, on ne peut plus les critiquer parce qu’ils mettent la priorité sur leur carrière solo, sachant tous les efforts qu’ils ont consenti pour ramener ce Saladier au pays. Ce qui fait l’histoire du tennis, ce qui reste sur le CV à la retraite, ce sont les titres en Majeur. Et personne en Suisse n’échangerait nos 21 titres en Grand Chelem contre 3 ou 4 Coupes Davis de plus… Et je suis sûr que ce serait pareil en France ! Sauf qu’en France, vous n'avez pas ce genre de «problèmes»… Chez vous, c’est plutôt : «tu préfères une défaite en demi-finale de la Coupe Davis ou en quart de finale de Grand Chelem ?» Quand on est pauvre

Quant à tes piques sur Martina Hingis, cher Yannick, elles furent aussi basses et déplacées que le forfait de ton fils Joakim à l’Euro de basket. Comme quoi, tes grandes théories, tu peux déjà les faire dans ton salon. Voilà Yannick, le chantre des patriotes, le roi des démagogues, le Calimero de la petite balle jaune, tu as été très médiocre cette semaine et à défaut de bananes, je te file une bonne paire de claques ! Comme celle que ton équipe a ramassée ce week-end. Bref, merci Timea, Belinda et Martina pour cette superbe victoire. Bravo au public d’avoir copieusement sifflé cet âne de Noah. Battre la France et clouer le bec à celui qui n’a plus rien gagné ni sorti de tube depuis près de 25 ans, c’est fait et bien fait, big up les filles et Cap'tain Günthardt !